Petit Journal – Image – Fête – Heure – Sacrements – Chemin de croix – Prières à la Miséricorde Divine

  • Petit Journal de Soeur Faustine
  • Image du Christ Miséricordieux
  • Fête de la Miséricorde
  • Heure de la Miséricorde
  • Sacrements
  • Chemin de croix
  • Prières à la Miséricorde Divine (Petit Journal)
  • Prières de Sainte Faustine
  • Neuvaines à Sainte Faustine
  • Acte de Consécration à la Miséricorde Divine
  • Acte quotidien de Consécration à Jésus Miséricordieux
  • Prières de guérison à la Miséricorde Divine
  • Inspirations du Petit Journal

  • Petit Journal de Soeur Faustine
  • Image du Christ Miséricordieux
merciful-jesus

Notre Seigneur Jésus s’est montré à Soeur Faustine au couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde à Płock, sous Varsovie, le 22 février 1931. Il lui a demandé de peindre son image.

Vision de Sœur Faustine  « Petit Journal » : Un soir, alors que j’étais dans ma celluleje vis Jésus vêtu d’une tunique blanche, une main levée pour bénir, la seconde touchait son vêtement sur la poitrine. De la tunique entrouverte sur la poitrine sortaient deux grands rayons, l’un rouge, l’autre pâle (…). Après un moment, Jésus me dit : Peins un tableau selon l’image que tu vois, avec l’inscription : « Jésus, j’ai confiance en Toi. » Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle puis dans le monde entier (P. J. 47).

Je promets que l’âme qui honorera cette image ne sera pas perdue, Je lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas,  et spécialement à l’heure de la mort. Moi-même, je la défendrai comme ma propre gloire (P. J. 48).

Ces deux rayons indiquent le sang et l’eau ‑ le rayon pâle signifie l’eau, qui justifie les âmes; le rayon rouge signifie le sang, qui est la vie des âmes… Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma miséricorde, alors que mon cœur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance (P. J. 299).

Heureux, celui qui vivra dans leur ombre, car la main juste de Dieu ne l’atteindra pas (P. J. 299).

Mon regard sur cette image est le même que celui que j’avais sur la croix (P. J. 326).

Jésus me rappela, comme Il me l’avait dit la première fois, c’est-à-dire que ces trois mots doivent être mis en évidence. Ces mots sont: « Jésus, j’ai confiance en Toi. » (Jezu ufam Tobie, en polonais). J’ai compris que Jésus désire que toute la formule soit mise (P. J. 327).

Je donne aux hommes un vase, avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la miséricorde. Ce vase, c’est cette image, avec l’inscription : « Jésus, j’ai confiance en Toi » (P. J. 327).

Par cette image j’accorderai beaucoup de grâces aux âmes, que chaque âme ait donc accès à elle (P. J. 570).

J’ai vu aujourd’hui la gloire de Dieu se répandre par cette image. Beaucoup d’âmes obtiennent des grâces, même si elles n’en parlent pas publiquement. Bien que les vicissitudes de cette image soient de toutes sortes, Dieu en retire de la gloire, et les efforts de satan et des mauvaises personnes se brisent et sont anéantis. Malgré la méchanceté de satan la miséricorde divine va triompher sur le monde entier et être adorée par toutes les âmes (P. J. 1789).

  • Fête de la Miséricorde
cq5dam.thumbnail.cropped.750.422



La fête de la Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques ou le deuxième dimanche de Pâques, que l’on appelle Dimanche de la Divine Miséricorde.

En 1995, le Saint Père Jean Paul II, à la demande de l’Episcopat de Pologne l’a étendue sur tous les diocèses de Pologne.

Le 30 avril 2000, le deuxième dimanche de Pâques, le Souverain Pontife Jean Paul II l’a instituée pour toute l’Eglise universelle.

Je désire qu’il y ait une fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau, soit solennellement bénie le premier dimanche après Pâques ; ce dimanche doit être la fête de la Miséricorde (P. J. 49).

Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde (P. J. 299). 

Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s’écoulent les grâces (P. J. 699). 

Oui, le premier dimanche après Pâques est la fête de la Miséricorde, mais il doit y avoir aussi l’action; et j’exige qu’on honore ma miséricorde en célébrant solennellement cette fête et en honorant cette image qui a été peinte (P. J. 742).

Les âmes périssent malgré mon amère passion. Je leur offre une dernière planche de salut, c’est la fête de ma Miséricorde. Si elles n’adorent pas ma miséricorde, elles périront pour l’éternité (P. J. 965)

Dis, ma fille, que la fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier (P. J. 1517).

  • Heure de la Miséricorde


Le Seigneur Jésus a dit qu’à trois heures de l’après midi, nous pouvions faire le chemin de croix, visiter le Saint Sacrement, et si nous n’avions pas de temps pour cela, de nous unir à lui mourant sur la croix, même pour un bref instant.

Le Seigneur Jésus a dit à Soeur Faustine :  A trois heures implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs, et ne fût-ce que pour un bref instant, plonge-toi dans ma passion, en particulier dans mon abandon au moment de mon agonie. C’est là une heure de grande miséricorde pour le monde (P. J. 1320).

En cette heure, je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie, par ma passion (P. J. 1320). 

A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres (P. J. 1572)

Je te rappelle, ma fille, que chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière en ma miséricorde en l’adorant et en la glorifiant; fais appel à sa toute-puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs, car à ce moment elle est grande ouverte à toutes les âmes (…). À cette heure, la grâce a été donnée au monde entier : la miséricorde l’emporta sur la justice (P. J. 1572). .

Essaie à cette heure-là de faire le chemin de croix autant que tes occupations te le permettent; mais si tu ne peux pas faire le chemin de croix, entre au moins un moment à la chapelle et célèbre mon Cœur qui est plein de miséricorde dans le Très Saint Sacrement; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment (P. J. 1572).

  • Sacrements

Sœur Faustine considérait tous les sacrements, en particulier le sacrement de la réconciliation et l’eucharistie, comme de grands dons de la miséricorde divine.

Le sacrement de la réconciliation

Ecrit et parle de Ma Miséricorde. Dis aux âmes qu’elles doivent chercher consolation au Tribunal de la Miséricorde. C’est là que se réalisent et se renouvellent sans cesse les plus grands miracles. Point n’est besoin, pour obtenir ce miracle de faire de lointains pèlerinages, ni de faire étalage d’un quelconque cérémonial ; il suffit de se jeter avec foi aux pieds de Mon représentant, de lui dire sa misère et le miracle de la Miséricorde divine se manifestera dans toute son ampleur. Même si cette âme était déjà comme un cadavre en décomposition, et même si humainement parlant il n’y avait plus aucun espoir de réanimation, même si tout semblait perdu, il n’en est pas ainsi, avec Dieu : le miracle de la Miséricorde divine restaurera cette âme dans toute son intégrité. » O malheureux, qui ne profitez pas maintenant de ce miracle de la Miséricorde divine, en vain vous appellerez, il sera trop tard. (PJ. 1447).

Le sacrement de l’Eucharistie et la Sainte Messe

Soeur Faustine passait beaucoup de temps, tous les jours, à adorer le Saint Sacrement.

Je ne permettrai pas que le tourbillon du travail m’absorbe au point d’oublier Dieu. Je passerai tous mes moments libres aux pieds du Maître, caché dans le Saint Sacrement. Là Il m’enseigne depuis mes plus tendres années. (PJ. 82).

2. II. 1937. Un recueillement divin pénètre aujourd’hui mon âme depuis le matin. Pendant la Sainte Messe, je pensais voir le petit Jésus comme je le vois souvent. Cependant aujourd’hui j’ai vu Jésus crucifié pendant la Sainte Messe. Jésus était cloué à la Croix et dans de grands supplices. Mon âme et mon corps furent pénétrés des souffrances de Jésus de façon réellement douloureuse, quoique invisible. (PJ 912)

Oh ! Quels terribles mystères ont lieu pendant la Sainte Messe. Un grand mystère s’accomplit pendant la Sainte Messe. Avec quelle piété devrions-nous écouter et prendre part à cette mort de Jésus. Nous connaîtrons un jour ce que Dieu accomplit pour nous à chaque Messe et quel don Il y prépare pour nous. Seul Son amour divin a pu vouloir nous gratifier d’un tel don. O Jésus, mon Jésus, mon âme est pénétrée d’une si grande douleur quand je vois cette source de vie jaillissant avec tant de douceur et de puissance pour chaque âme et que je vois aussi, malgré cela des âmes flétries et qui dépérissent par leur propre faute. O mon Jésus, faites que la puissance de la miséricorde s’empare de ces âmes (PJ 913)

« Maintenant tu considéreras Mon amour dans le : une seule chose, la réciprocité Saint-Sacrement. Ici Je suis tout entier à ta disposition, Ame, Corps et Divinité, comme ton Epoux Tu ais ce qu’exige l’amour : une seule chose, la réciprocité… » (PJ 1769).

  • Chemin de croix

way-of-the-cross-picture-on-wood

Le chemin de croix – basé sur le Petit Journal de Soeur Faustine


Prière d’introduction : Miséricordieux Jésus, mon Maître, je désire te suivre avec fidélité et t’imiter chaque jour avec plus de perfection. C’est pourquoi je vous supplie que par la méditation de votre Passion, je reçoive la grâce de comprendre chaque jour avec plus de perfection, les mystères de la vie spirituelle. Marie, Mère de la Miséricorde, toujours fidèle au Christ, guide-moi dans les pas de la Passion douloureuse de ton Fils et accorde-moi les grâces nécessaires pour que ce Chemin de Croix soit fécond dans mon cœur.  

Ière Station – Jésus est condamné à mort

Jésus me dit :  » Ne t’étonne pas d’être plus d’une fois injustement soupçonnée. C’est Moi qui le premier ai bu ce calice des souffrances injustes, par amour pour toi.  » (PJ 288) … Lorsque J’étais devant Hérode, Ma fille, je t’ai obtenu une grâce, c’est que tu saches te tenir au-dessus du mépris humain, et que tu marches fidèlement sur Mes traces. (PJ 1163)

Sainte Faustine : Nous sommes sensibles en ce qui concerne la parole et sensibles nous voulons immédiatement répondre, sans nous demander si c’est la volonté de Dieu, pour nous, de parler. L’âme silencieuse est forte ; si elle persévère dans le silence, aucune contrariété ne la touchera. L’âme silencieuse est capable de s’unir à Dieu de la façon la plus profonde. (PJ 476)

Miséricordieux Jésus, aidez-moi à accepter chaque jugement humain; ne me permettez jamais de vous juger en jugeant mon prochain.

IIème Station : Jésus prend sa croix

Jésus à Sainte Faustine : Ma fille, n’aie pas peur des souffrances, je suis avec toi. (PJ 151) Plus tu aimeras la souffrance, Ma fille, plus pur sera ton amour envers Moi. (PJ 279)

Sainte Faustine : Jésus, je Vous remercie pour les petites croix quotidiennes, pour les contrariétés dans mes desseins, pour les peines de la vie commune, pour la mauvaise interprétation de mes intentions, pour les humiliations infligées par autrui, pour la manière revêche de nous traiter, pour les faux soupçons, pour ma faible santé, pour l’épuisement de mes forces, pour le sacrifice de ma propre volonté, pour l’anéantissement de moi-même, pour la désapprobation en tout, pour le dérangement de tous mes plans. (PJ 342).

Miséricordieux Jésus, apprenez-moi à apprécier les difficultés de la vie, la maladie, chaque souffrance, et avec amour à prendre ma croix quotidienne.

IIIème Station : Jésus tombe pour la première fois

Jésus à Sainte Faustine : Les fautes involontaires des âmes ne retiennent pas mon amour pour elles, ni n’empêchent de m’unir avec elles, mais les fautes, mêmes les plus petites mais volontaires, sont une entrave à mes grâces et je ne peux répandre mes dons sur de telles âmes.

Sainte Faustine :  O Jésus, je suis très encline au mal et ceci me force à veiller continuellement sur moi. Mais rien ne me rebute. J’espère en la grâce de Dieu qui abonde dans la plus grande misère. (PJ 605).

Seigneur miséricordieux, gardez-moi de toute infidélité, même la plus petite, mais volontaire et consentante.

IVème Station : Jésus rencontre sa mère

Jésus à Sainte Faustine : Ecoute ma fille, bien que toutes les œuvres qui naissent de ma volonté soient exposées à des grandes souffrances, vois cependant, l’une d’elles a-t-elle été exposée à de plus grandes difficultés, que l’œuvre qui dépend directement de moi, l’œuvre de la rédemption. Tu ne dois pas trop prendre à cœur les contrariétés. (PJ 1642).

Sainte Faustine : Je vis alors la Sainte Vierge…Elle me serra contre Elle et me dit : « « Sois courageuse, n’aies pas peur des obstacles illusoires, mais fixe tes regards sur la Passion de Mon Fils. De cette manière tu remporteras la victoire. » (PJ 448)

Marie, Mère de Miséricorde, soyez toujours avec moi, spécialement dans la souffrance, de la même manière que vous étiez présente sur le chemin de croix de votre Fils.

Vème Station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Jésus à Sainte Faustine : Je permets ces contrariétés pour augmenter ces mérites. Ce n’est pas la réussite que Je récompense, mais la patience et la peine prises pour Moi. » (PJ 86)

Sainte Faustine : Ô mon Jésus, Vous ne récompensez pas le succès de l’action, mais la volonté sincère et la peine de l’entreprise, c’est pour cela que je suis tout à fait tranquille. Même si toutes mes initiatives et tous mes efforts étaient anéantis ou ne pouvaient se réaliser, du moment que je fais tout mon possible, le reste ne me concerne pas. (PJ 951)

Jésus, que chaque pensée, chaque mot, chaque activité ne puisse se faire que par amour pour vous. Purifiez mes intentions.

VIème Station : Véronique essuie le visage de Jésus

Jésus à Sainte Faustine : Saches, que tout le bien que tu feras à une âme quelconque, je l’accepterai comme si tu Me l’avais fait à Moi-même ! (PJ 1767).

Sainte Faustine :  J’apprends à être bonne comme Jésus, qui est la bonté même, pour pouvoir être appelée fille du Père Céleste. (PJ 668) Un grand amour peut transformer les petites choses en grandes. Ce n’est que l’amour qui donne de la valeur à nos actions. (PJ 302).

Seigneur Jésus. Mon Maître, rendez mes yeux, mes mains, ma bouche, mon cœur… miséricordieux. Transformez-moi en votre miséricorde.

VIIème Station : Jésus tombe pour la deuxième fois

Jésus à Sainte Faustine : La cause de tes échecs, c’est que tu comptes trop sur toi et que tu t’appuies trop peu sur Moi. (PJ 1487) De toi-même tu ne peux rien (PJ 638) Tu n’es même pas capable d’accepter Mes grâces sans Mon aide particulière. (PJ 737).

Sainte Faustine : Jésus, ne me laissez pas seule dans la souffrance. Vous savez, Vous, Seigneur, combien je suis faible… Je suis un abîme de misère, le néant même. Qu’y aurait-il donc d’étrange à ce que, laissée seule, je succombe ? (PJ 1488) Vous donc, Jésus, devez être constamment avec moi, comme une mère auprès d’un faible enfant, et plus encore. (PJ 264).

Puis-je m’appuyer sur votre grâce, Seigneur, afin que je ne tombe pas continuellement sur les mêmes erreurs: et si je tombe, aidez-moi à me relever et à glorifier votre miséricorde.

VIIIème Station : Jésus console les femmes de Jérusalem

Jésus à Sainte Faustine : Oh ! Que la foi vivante m’est agréable ! (PJ 1420) Je désire qu’il y ait plus de foi en vous au moment présent. (PJ 351)

Sainte Faustine : Je prie le Seigneur qu’Il daigne fortifier ma foi, pour que je ne me conduise pas dans la grisaille de la vie quotidienne selon des dispositions humaines, mais selon celles de l’esprit. Oh ! Comme tout retient l’homme à terre, mais la foi vive attire l’âme vers les régions supérieures, et remet l’amour propre à la place qui lui est due, c’est-à-dire la dernière. (PJ 210)

Seigneur miséricordieux, merci pour le Saint Baptême et la grâce de la foi. Je vous appelle encore. Seigneur, je crois, augmentez ma foi !

IXème Station : Jésus tombe pour la troisième fois

Jésus à Sainte Faustine : « Sache, Mon enfant, que les plus grands obstacles à la Sainteté sont le découragement et l’inquiétude. Ils t’enlèvent la possibilité de t’exercer à la vertu. (…) Viens Me demander pardon puisque Je suis toujours prêt à te l’accorder. A chaque fois que tu Me le demandes, tu célèbres Ma Miséricorde. » (PJ 1487).

Sainte Faustine : Mon Jésus, malgré Vos grâces je sens cependant, et je vois toute ma misère. Je commence ma journée par la lutte et je l’achève dans la lutte. A peine ais-je fini avec une difficulté que j’en ai dix autres à combattre. Mais je ne m’en afflige pas, car je sais bien que c’est le temps de la lutte et non du repos. (PJ 605).

Seigneur miséricordieux, je vous donne tout ce qui est ma propriété exclusive, c’est-à-dire le péché et la fragilité humaine. Je vous en prie, afin que ma misère se noie dans votre insondable Miséricorde.

Xème Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Jésus à Sainte Faustine : Jésus se tint soudain devant moi, dépouillé de ses vêtements, le Corps couvert de plaies, les yeux noyés de sang et de larmes, le Visage défiguré et couvert de crachats. Alors le Seigneur me dit : « L’épouse doit être semblable à son époux.   (PJ 268)

Sainte Faustine : J’ai compris ces paroles à fond. Il n’y a pas l’ombre d’un doute ici. Ma ressemblance avec Jésus doit passer par la souffrance et par l’humilité. (PJ 268)

Jésus, doux et humble de cœur, transformez mon cœur selon votre Cœur.

XIème Station : Jésus est cloué sur la croix

Jésus à Sainte Faustine : « Mon élève, aie un grand amour pour ceux qui te font souffrir, fais du bien à ceux qui te haïssent. » (PJ 1628)  Ô mon Jésus, Vous savez quels efforts il faut faire pour vivre des relations simples et sincères avec les personnes qui nous sont antipathiques, ou avec celles qui, consciemment ou non, nous ont infligé des souffrances. Humainement parlant c’est impossible. A ces moments-là, je tâche plus encore qu’à d’autres de découvrir le Seigneur Jésus dans la personne en question. Et pour ce même Jésus, je fais tout pour ces personnes-là. (PJ 765).

O Amour le plus pur, régnez dans toute votre plénitude dans mon cœur et aidez-moi à remplir très fidèlement votre sainte volonté. (PJ 327).

XIIème Station : Jésus meurt sur la croix

Jésus à Sainte Faustine : « Tout cela, c’est pour le salut des âmes. Examine bien, Ma fille, ce que tu fais, toi, pour leur salut. » (PJ 1183)

Sainte Faustine : Alors j’ai aperçu Jésus cloué à la Croix. Il était suspendu à la Croix depuis un moment, quand je vis toute une légion d’âmes crucifiées comme Lui.  Et je vis une deuxième légion q’âmes et une troisième légion d’âmes. La deuxième légion n’était pas clouée à la croix, mais les âmes tenaient fermement la croix en main. La troisième légion n’était ni crucifiée, ni en ferme possession de la croix ; ces âmes traînaient leur croix derrière elles, d’un air mécontent. 

Jésus m’a dit ensuite : « Vois-tu ces âmes qui Me ressemblent dans les souffrances et dans les mépris Me ressemblent aussi dans la gloire. Et celles qui sont le moins semblables à Moi dans les souffrances et les mépris, seront aussi le moins semblables à Moi dans la gloire. » (PJ 445)

Jésus, mon Sauveur, cachez-moi dans les profondeurs de votre cœur afin que, nourri par votre grâce, je puisse être comme vous dans l’amour de la croix et dans la participation de votre gloire.

XIIIème Station : Jésus est déposé dans les bras de sa mère

Jésus à Sainte Faustine :  L’âme est Ma bien aimée quand elle croit à Ma bonté et qu’elle se fie complètement à Moi. Je la comble de Ma confiance et Je lui donne tout ce qu’elle demande. » (PJ 452)

Sainte Faustine : Je recours à Ta miséricorde, Dieu clément, Toi qui seul est bon ! Quoique ma misère soit grande et mes fautes nombreuses, j’ai cependant confiance en Ta miséricorde, car Tu es le Dieu de miséricorde, et dans tous les siècles on n’a pas entendu dire, le ciel ni la terre ne se souviennent, qu’une âme confiante en Ta miséricorde ait été déçue. (PJ 1729)

Jésus, multipliez chaque jour en moi la confiance en votre Miséricorde, afin que toujours et partout je sois témoin de votre bonté et de votre amour infini.

XIVème Station : Jésus est déposé dans le tombeau

Jésus à Sainte Faustine : Mon enfant, tu n’es pas encore dans la Patrie. Va donc ton chemin, fortifié par Ma Grâce, et lutte pour l’établissement de Mon royaume dans les âmes des hommes. Mais lutte comme un enfant de Roi. Souviens-toi que les jours d’exil passent vite et avec eux la possibilité de mériter le Ciel. J’attends de toi, Mon enfant, un très grand nombre d’âmes qui glorifiant Ma Miséricorde, durant toute l’éternité. (PJ 1488)

Sainte Faustine : Je vais tâcher de secourir chacune des âmes que Vous m’avez confiée, je vais tâcher de les secourir par la prière et le sacrifice, pour que votre grâce puisse agir en elles. Ô grand amant des âmes, mon Jésus, je vous remercie pour cette grande confiance avec laquelle Vous avez daigné confier ces âmes à notre protection ! (PJ 245).

Seigneur miséricordieux, je vous supplie que pas une seule des âmes que vous m’avez confiées ne soit perdue.

Prière après le chemin de croix

O mon Jésus, mon seul espoir, je Vous remercie pour ce livre que Vous avez ouvert aux yeux de mon âme. Ce livre, c’est Votre Passion que Vous avez endurée par amour pour moi. C’est là que j’ai appris comment aimer Dieu et les âmes. Ce récit renferme, pour nous des trésors inépuisables. O Jésus, peu d’âmes Vous comprennent dans Votre martyre d’amour. Oh ! qu’il est grand le feu du plus pur amour qui brûle dans Votre Sacré Cœur ! Heureuse l’âme qui a compris l’amour du Cœur de Jésus ! (PJ 303).

  • Chapelet à la Miséricorde Divine

Notre Père qui es aux cieux, que Ton Nom soit sanctifiė, que Ton Règne vienne, que Ta volontė soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensės, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais dėlivre-nous du Mal. Amen.

Je Vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec Vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de Vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Je crois en Dieu, le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers. Le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père Tout-Puissant, d’où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l’Esprit Saint, à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Sur les gros grains une fois:
Père Eternel, je T’offre le Corps et le Sang, l’Ame et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

Sur les petits grains, 10 fois:
Par Sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

Pour terminer, 3 fois:
Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Eternel, prends pitié de nous et du monde entier.
Imprimatur: Franciszek cardinal Macharski Cracovie, le 28 août 1998


  • Alors que je priais ainsi, j’ai vu l’impuissance de l’ange qui ne pouvait accomplir la juste punition qui revient de plein droit aux péchés (PJ 475).
  • Cette prière sert à apaiser ma colère, tu vas la réciter (…) sur un chapelet, de la manière suivante: : D’abord tu diras un « Notre Père », un « Je vous salue Marie » et le « Je crois en Dieu », puis sur les grains du « Notre Père », tu vas dire les mots suivants: « Père Éternel, je T’offre le Corps et le Sang, l’Âme et la Divinité de Ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier »; sur les grains du « Je vous salue Marie », tu diras les mots suivants: « Par Sa douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier. A la fin tu réciteras trois fois ces paroles: « Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, prends pitié de nous et du monde entier » (PJ 476).

Promesses

  • Il me plaît de leur accorder tout ce qu’elles me demanderont en disant ce chapelet (PJ 1541), si ce que tu demandes est conforme à ma volonté (PJ 1731).
  • A l’heure de la mort je défends comme ma propre gloire chaque âme qui récite ce chapelet elle-même, ou bien si d’autres le récitent près de l’agonisant l’indulgence est la même. Quand on récite ce chapelet auprès de l’agonisant, la colère divine s’apaise, la miséricorde insondable s’empare de son âme (PJ 811).
  • Quiconque le dira sera l’objet d’une grande miséricorde à l’heure de sa mort (…) ; même le pécheur le plus endurci, s’il récite ce chapelet une seule fois, obtiendra la grâce de mon infinie miséricorde, dit le Seigneur Jésus (PJ 687).
  • Par la récitation de ce chapelet tu rapproches de moi l’humanité (PJ 929). Les prêtres le donneront aux pécheurs comme une ultime planche de salut (PJ 687).
  • Litanie de la Miséricorde Divine


Kyrie eleison, Christe eleison, Kyrie eleison.
Christ, écoute-nous, Christ, exauce-nous.
Père céleste, qui es Dieu, aie pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui es Dieu, aie pitié de nous.
Saint Esprit, qui es Dieu, aie pitié de nous.
Sainte Trinité, Dieu unique, aie pitié de nous.


Miséricorde divine, le plus grand attribut du Créateur, nous avons confiance en Toi !
Miséricorde divine, amour insondable du Sanctificateur,
Miséricorde divine, mystère inconcevable de la Sainte Trinité,
Miséricorde divine, expression de la plus grande puissance de Dieu,
Miséricorde divine, dans la création des esprits célestes,
Miséricorde divine, qui nous appelles du néant à l’existence,
Miséricorde divine, qui embrasses l’univers tout entier,
Miséricorde divine, qui nous accordes la vie immortelle,
Miséricorde divine, qui nous protèges des châtiments mérités,
Miséricorde divine, qui nous soulèves de la misère du péché,
Miséricorde divine, qui nous justifies dans le Verbe incarné,
Miséricorde divine, qui coules des plaies du Christ,
Miséricorde divine, qui jaillis du Très Saint Cœur de Jésus,
Miséricorde divine, qui nous donnes la Très Sainte Vierge comme Mère de Miséricorde,
Miséricorde divine, qui révèles les mystère de Dieu,
Miséricorde divine, qui as institué l’Eglise universelle,
Miséricorde divine, qui as institué les saints sacrements,
Miséricorde divine, qui as institué avant tout les sacrements du Baptême et de la Pénitence,
Miséricorde divine, qui as institué les sacrements de l’Autel et de l’Ordre,
Miséricorde divine, qui nous as appelés à la sainte foi,
Miséricorde divine, qui convertis les pécheurs,
Miséricorde divine, qui sanctifies les justes,
Miséricorde divine, qui mènes les pieux à la perfection,
Miséricorde divine, source pour les malades et souffrants,
Miséricorde divine, réconfort des cœurs suppliciés,
Miséricorde divine, espérance des âmes désespérées,
Miséricorde divine, qui accompagnes tous les hommes toujours et partout,
Miséricorde divine, qui nous préviens des grâces,
Miséricorde divine, paix des agonisants,
Miséricorde divine, jouissance céleste des sauvés,
Miséricorde divine, rafraîchissement et soulagement des âmes au purgatoire,
Miséricorde divine, couronne de tous les Saints,
Miséricorde divine, source inépuisable des miracles,

Agneau de Dieu, qui as montré la plus grande miséricorde dans la rédemption du monde sur la croix, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui T’offres pour nous miséricordieusement dans chaque sainte Messe, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves nos péchés par une infinie miséricorde, aie pitié de nous.

P : Miséricorde divine au-dessus de toutes Ses œuvres.
F : C’est pourquoi nous louerons éternellement la miséricorde du Seigneur.

Prions :
Ô Dieu dont la miséricorde est insondable et les trésors de la pitié innombrables, regarde-nous avec bonté et multiplie notre confiance en Ta miséricorde pour que nous ne succombions jamais au désespoir, mêmes dans les plus grandes contrariétés, et que nous obéissions toujours avec confiance à Ta volonté qui est la miséricorde-même. Par notre Seigneur Jésus Christ, Roi de miséricorde, qui avec Toi et le Saint Esprit nous témoigne la miséricorde maintenant et dans les siècles des siècles. Amen.

  • Neuvaine à la Miséricorde Divine

Cette neuvaine s’effectue du Vendredi Saint au Dimanche de la Miséricorde (dimanche suivant Pâques). On peut la dire en tout temps.

Chaque jour de la neuvaine, nous disons la prière du jour suivie du Chapelet de la Divine Miséricorde.

Notre Seigneur Jésus à Soeur Faustine : Pendant cette neuvaine j’accorderai aux âmes toutes sortes de grâces (P. J. 796).

Je désire, dit le Seigneur Jésus à Sœur Faustine, que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu’elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l’heure de la mort. Chaque jour tu amèneras jusqu’à mon cœur un groupe d’âmes différent et tu les plongeras dans l’océan de ma miséricorde. Et moi, je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de mon Père (…). Et chaque jour, par ma douloureuse passion, tu solliciteras de mon Père des grâces pour ces âmes.

Premier jour


Aujourd’hui, amène-moi l’humanité entière, et particulièrement tous les pécheurs et immerge-la dans l’océan de ma miséricorde. Tu me consoleras ainsi dans cette amère tristesse dans laquelle me plonge la perte des âmes.
Très miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en Ton infinie bonté et reçois-nous dans la demeure de Ton Cœur très compatissant et ne nous en laisse pas sortir pour l’éternité. Nous T’en supplions par l’amour qui T’unit au Père et au Saint-Esprit.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur l’humanité enfermée dans le Cœur très compatissant de Jésus – et particulièrement sur les pauvres pécheurs – et par Sa douloureuse passion, témoigne-nous Ta miséricorde afin que nous glorifiions la toute-puissance de Ta miséricorde pour les siècles des siècles. Amen.

Deuxième jour


Aujourd’hui, amène-moi les âmes sacerdotales et religieuses, et immerge-les dans mon insondable miséricorde. Elles m’ont donné la force d’endurer mon amère passion, par elles comme par des canaux, ma miséricorde se déverse sur l’humanité.
Très miséricordieux Jésus, de qui provient tout ce qui est bon, multiplie Tes grâces en nous, afin que nous accomplissions de dignes actes de miséricorde, pour que ceux qui nous regardent, glorifient le Père de miséricorde qui est au ciel.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur ce groupe d’élus dans Ta vigne, les âmes sacerdotales et religieuses, et comble-les de la puissance de Ta bénédiction, et par le sentiment du Cœur de Ton Fils, dans lequel elles sont enfermées, accorde-leur la force, afin qu’elles puissent guider les autres sur les chemins du salut, pour chanter ensemble la gloire de Ton insondable miséricorde pour l’éternité. Amen.

Troisième jour


Aujourd’hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; ces âmes m’ont consolé sur le chemin de croix, elles furent cette goutte de consolation au milieu d’un océan d’amertume.
Très miséricordieux Jésus qui accordes à tous avec surabondance les grâces du trésor de Ta miséricorde, reçois-nous dans la demeure de Ton Cœur très compatissant et ne nous en laisse pas sortir pour les siècles. Nous T’en supplions par l’inconcevable amour dont brûle Ton Cœur pour le Père céleste.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes fidèles, héritage de Ton Fils, et pas Sa douloureuse passion, accorde-leur Ta bénédiction et entoure-les de Ton incessante protection afin qu’elles ne perdent l’amour ni le trésor de la sainte foi, mais qu’avec le cœur des anges et des saints elles glorifient Ton infinie miséricorde pour les siècles des siècles. Amen.

Quatrième jour


Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore, j’ai également pensé à eux durant mon amère passion, et leur zèle futur consolait mon cœur. Immerge-les dans l’océan de ma miséricorde.
Très compatissant Jésus qui es la lumière du monde entier, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes des païens qui ne Te connaissent pas encore ; que les rayons de Ta grâce les illuminent, afin qu’elles aussi glorifient avec nous les merveilles de Ta miséricorde, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes des païens et de ceux qui ne Te connaissent pas encore, mais qui sont enfermés dans le Cœur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l’Évangile. Ces âmes ne savent pas combien est grand le bonheur de T’aimer ; fais qu’elles glorifient la largesse de Ta miséricorde pour les siècles des siècles. Amen.

Cinquième jour

Aujourd’hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde ; dans mon amère passion, elles me déchiraient le corps et le cœur, c’est-à-dire mon Église. Lorsqu’elles reviennent à l’unité de l’Église, mes plaies se cicatrisent, et de cette façon elles me soulageront dans ma passion.
Très miséricordieux Jésus qui es la bonté même, Tu ne refuses pas la lumière à ceux qui Te la demandent, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes des hérétiques et des apostats et attire-les par Ta lumière à l’unité de l’Église, et ne les laisse pas sortir de la demeure de Ton Cœur très compatissant, fais qu’elles glorifient la largesse de Ta miséricorde.
Père Éternel, jette un regard miséricordieux sur les âmes des hérétiques et des apostats qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent Tes bontés et abusèrent de Tes grâces. Ne regarde pas leurs fautes, mais l’amour de Ton Fils et Son amère passion qu’Il souffrit également pour elles, puisqu’elles aussi sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Fais qu’elles aussi glorifient Ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen.

Sixième jour


Aujourd’hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ressemblent le plus à mon cœur , elles m’ont réconforté dans mon amère agonie ; je les voyais veiller comme des anges terrestres qui veilleront sur mes autels, sur elles je verse des torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce, aux âmes humbles j’accorde ma confiance
Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur », reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le ciel entier et sont la prédilection particulière du Père céleste, elles sont un bouquet de fleurs devant le trône divin où Dieu seul se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans le Cœur très compatissant de Jésus et chantent sans cesse l’hymne de l’amour et de la miséricorde pour les siècles
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes douces et humbles, et sur les âmes des petits enfants, enfermées dans la demeure du Cœur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âmes qui ressemblent le plus à Ton Fils, le parfum de ces âmes monte de la terre et atteint ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je T’implore par l’amour et la prédilection que Tu as pour ces âmes, bénis le monde entier, afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de Ta miséricorde pour l’éternité. Amen.

Septième jour

Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma miséricorde et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ont le plus vivement compati aux souffrances de ma passion et ont pénétré le plus profondément dans mon esprit. Elles de mon cœur compatissant. Ces âmes brilleront d’un éclat particulier dans la vie future, aucune n’ira dans le feu de l’enfer, je défendrai chacune d’elles en particulier à l’heure de la mort.
Très miséricordieux Jésus dont le Cœur n’est qu’amour, reçois dans la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes qui honorent et glorifient particulièrement la grandeur de Ta miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force de Dieu lui-même ; au milieu de tous les tourments et contrariétés, elles avancent confiantes en Ta miséricorde, ces âmes sont unies à Jésus et portent l’humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais Ta miséricorde les entourera au moment de l’agonie.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes qui glorifient et honorent Ton plus grand attribut, c’est-à-dire Ton infinie miséricorde – qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Ces âmes sont un vivant Évangile, leurs mains sont pleines d’actes de miséricorde et leur âme débordante de joie chante l’hymne de la miséricorde du Très-Haut. Je T’en supplie mon Dieu, manifeste-leur Ta miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles on, que s’accomplisse en elles la promesse de Jésus qui leur a dit : Les âmes qui vénéreront mon infinie miséricorde – je les défendrai moi-même durant leur vie et particulièrement à l’heure de la mort, comme ma propre gloire.

Huitième jour

Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui sont dans la prison du purgatoire et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde, que les flots de mon sang rafraîchissent leurs brûlures. Toutes ces âmes me sont très chères, elles s’acquittent envers ma justice ; il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement. Puise dans le trésor de mon Église toutes les indulgences et offre-les pour elles… Ô si tu connaissais leur supplice, tu offrirais sans cesse pour elles l’aumône de ton esprit, et tu paierais leurs dettes à ma justice.
Très miséricordieux Jésus qui as dit Toi-même vouloir la miséricorde, voici que j’amène à la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes du purgatoire – les âmes qui Te sont très chères, mais qui pourtant doivent rendre des comptes à Ta Justice – que les flots de sang et d’eau jaillis de Ton Cœur éteignent les flammes du feu du purgatoire afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de Ta miséricorde.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes souffrant au purgatoire, mais qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus, Ton Fils, et par toute l’amertume dont Son âme très sainte fut inondée, montre Ta miséricorde aux âmes qui sont sous Ton regard juste ; ne les regarde pas autrement que les plaies de Jésus, Ton très cher Fils, car nous croyons que Ta bonté et Ta pitié sont sans mesure. Amen.

Neuvième jour

Aujourd’hui, amène-moi les âmes froides, et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde. Ce sont ces âmes qui blessent le plus douloureusement mon cœur. C’est une âme indifférente qui au Jardin des Oliviers m’inspira la plus grande aversion. C’est à cause d’elles que j’ai dit : Père, éloigne de moi ce calice, si telle est Ta volonté. Pour elles l’ultime planche de salut est de recourir à ma miséricorde.
Très compatissant Jésus qui n’es que pitié, je fais entrer dans la demeure de Ton Cœur très compatissant les âmes froides, que dans ce feu de Ton pur amour, se réchauffent ces âmes glacées, qui ressemblent à des cadavres et T’emplissent d’un tel dégoût. Ô très compatissant Jésus, use de la toute-puissance de Ta miséricorde et attire-les dans le brasier même de Ton amour, et donne-leur l’amour divin, car Tu peux tout.
Père Éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes froides, qui sont cependant enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Père de miséricorde, je Te supplie par l’amertume de la passion de Ton Fils et par Son agonie de trois heures sur la croix, permets qu’elles aussi célèbrent l’abîme de Ta miséricorde (P. J. 1209–1229).

  • Prières de Sainte Faustine
images (3)

MARIE MA MÈRE

Marie, ma Mère et ma Reine, je te confie mon âme et mon corps, ma vie et ma mort et tout ce qui la suivra. Je dépose tout entre Tes mains, ô ma Mère ; couvre mon âme de Ton manteau virginal et donne-moi la grâce de la pureté du cœur, de l’âme et du corps et par Ta puissance, défends-moi de tous les ennemis et spécialement de ceux qui cachent leur méchanceté sous le masque de la vertu. Ô Lis ravissant, Tu es pour moi un miroir, ô ma Mère.
(« Petit Journal » de sainte Soeur Faustine [PJ 79)

Ô MARIE, VIERGE IMMACULÉE

Ô Marie, Vierge Immaculée,Pur cristal pour mon cœur,Tu es ma force, ô ancre puissante,Tu es le bouclier et la défense du cœur faible.
Ô Marie, Tu es pure et inégalable,Vierge et Mère en même temps,Tu es belle comme le soleil, Tu es sans tache,Rien ne peut être comparé à l’image de Ton âme.
Ta beauté a tant charmé le regard du Trois fois Saint,Qu’Il descendit du Ciel, quittant le Trône éternel,Et Il revêtit le corps et le sang venant de Ton Cœur,En se cachant pendant neuf mois dans le cœur d’une Vierge.
Ô Mère, Vierge, personne ne concevraque Dieu infini devint homme,C’est seulement à cause de Son amour et de Son insondable miséricorde,Par Toi, Mère, il nous est donné de vivre éternellement avec Lui.
Ô Marie, Mère Vierge et Porte du cielPar Toi le salut nous est venu,Par Tes mains jaillit chaque grâce pour nous,Seule une fidèle imitation de Toi me sanctifiera.
Ô Marie, Vierge, le plus beau des Lis,Ton Cœur était pour Jésus le premier tabernacle sur terre,C’est parce que Ton humilité était la plus profondeQue Tu es élevée au-dessus des chœurs angéliques et des saints.
Ô Marie, ma douce Mère,Je Te donne mon âme, mon corps et mon pauvre cœurSois la gardienne de ma vie,Et particulièrement à l’heure de la mort, dans le dernier combat. (PJ 161)

Ô MARIE, MA MÈRE

Ô Marie, ma Mère, je te le demande humblement, couvre mon âme de ton manteau virginal en ce moment si important de ma vie, afin que je devienne plus agréable à ton Fils et que je puisse dignement glorifier Sa miséricorde à la face du monde entier et pour toute l’éternité. (PJ 220)

Ô MARIE, VIERGE IMMACULÉE

Marie, Vierge Immaculée, prends-moi sous Ta protection particulière et garde la pureté de mon âme, de mon cœur et de mon corps. Tu es le modèle et l’étoile de ma vie. (PJ 874)

Ô NOTRE-DAME

Mère de Dieu, ton âme était plongée dans une mer d’amertume; regarde ton enfant et enseigne-lui à souffrir et à aimer en souffrant. Fortifie mon âme pour que la douleur ne la brise pas. Mère de grâce, apprends-moi à vivre avec Dieu. (PJ 315)

Ô DOUCE MÈRE DE DIEU

Ô douce Mère de Dieu,Sur Toi je modèle ma vie,Tu es pour moi la lumineuse aurore,En Toi je sombre avec ravissement.
Ô Mère, Vierge Immaculée,En Toi se reflète pour moi le rayon de Dieu.Tu m’apprends comment aimer le Seigneur au milieu des orages,Tu es mon bouclier et ma protection contre l’ennemi. (PJ 1232)

Ô DOUCE MÈRE

Douce Mère, unis mon âme à Jésus, car ce n’est qu’alors que je pourrai endurer toutes les épreuves et les expériences, et ce n’est qu’en union avec Jésus que mes petits sacrifices seront agréables à Dieu. Très douce Mère, instruis-moi de la vie intérieure, que le glaive des souffrances ne me brise jamais. Ô Vierge pure, verse en mon cœur le courage, et garde-le. (PJ 915)

Ô VIERGE RAYONNANTE

Ô Vierge rayonnante, pure comme le cristal, toute plongée en Dieu, je Te confie ma vie intérieure, arrange tout pour que cela soit agréable à Ton Fils. (PJ 844)

Ô MÈRE DE DIEU

Mère de Dieu, Très Sainte Marie, ma Mère, Tu es maintenant plus particulièrement ma Mère, et c’est parce que Ton Fils bien-aimé est mon Époux, nous sommes donc tous deux Tes enfants. Par égard pour Ton Fils, Tu dois m’aimer. Marie, ma Mère bien-aimée, dirige ma vie intérieure pour qu’elle soit agréable à Ton Fils. (PJ 240)

images (7)

  • Prière pour obtenir des grâces
    par l’intercession de sainte Soeur Faustine

Ô Jésus, Toi qui as fait de sainte Faustine une grande apôtre de Ta miséricorde infinie, daigne m’accorder par son intercession, et si cela est conforme à Ta volonté très sainte, la grâce que je sollicite… Moi, pécheur, je ne suis pas digne de Ta miséricorde, mais regarde l’esprit de sacrifice et de dévouement de Sœur Faustine et récompense sa vertu en exauçant la prière que je fais monter vers Toi avec confiance.
Notre Père…, Je Vous salue Marie…, Gloire au Père…
Sainte Sœur Faustine – priez pour nous.

Imprimatur
+ Jan Zając
évêque auxiliaire de Cracovie
Cracovie, le 5 juin 2008

images (3)
  • Litanies de Sainte Faustine

Kyrie eleison, Christe eleison, Kyrie eleison.
Christ, écoute-nous, Christ, exauce-nous.
Signeur, prends pitié.
O Christ, prends pitie.
Signeur, prends pitié.
Sainte Marie, priez pour nous.

Sainte Faustine, témoin vivant de la miséricorde du Père céleste, priez pour nous.
Sainte Faustine, humble servante de Jésus, Miséricorde Incarnée,
Sainte Faustine, instrument docile de l’Esprit Saint Consolateur,
Sainte Faustine, fille de confiance de la Mère de Miséricorde,
Sainte Faustine, confidente du message de la Miséricorde Divine,
Sainte Faustine, secrétaire fidèle des paroles de Jésus Miséricordieux,
Sainte Faustine, grande apôtre de la Miséricorde Divine,
Sainte Faustine, dispensatrice des merveilles de Dieu riche en miséricorde,
Sainte Faustine, don de Dieu pour le monde entier,
Sainte Faustine, qui contemplais la bonté du Créateur dans chaque créature,
Sainte Faustine, qui adorais Dieu dans le mystère de son Incarnation,
Sainte Faustine, qui participais vivement à la Passion et à la Résurrection du Seigneur,
Sainte Faustine, notre guide sur le chemin de Croix de Jésus,
Sainte Faustine, qui rencontrais Jésus aux saints sacrements,
Sainte Faustine, unie dans ton âme au Divin Epoux,
Sainte Faustine, éblouie par la miséricorde de Dieu dans la vie de Marie,
Sainte Faustine, qui aimais l’Église, le Corps Mystique du Christ,
Sainte Faustine, forte de la foi vive, Sainte Faustine, qui espérais contre tout espoir,
Sainte Faustine, brûlant d’amour,
Sainte Faustine, revêtue d’une vraie humilité,
Sainte Faustine, simple d’une confiance puérile,
Sainte Faustine, modèle d’accomplissement de la volonté divine,
Sainte Faustine, modèle de charité active,
Sainte Faustine, protectrice ardente des âmes sacerdotales et religieuses,
Sainte Faustine, refuge des jeunes et des enfants menacés par le mal,
Sainte Faustine, espoir des dépravés et des désespérés,
Sainte Faustine, soutien des malades et des affligés,
Sainte Faustine, qui attises la confiance dans les cœurs des agonisants,
Sainte Faustine, qui t’offris pour les pécheurs,
Sainte Faustine, soucieuse du salut de tous les hommes,
Sainte Faustine, qui intercèdes pour les âmes du Purgatoire,
Sainte Faustine, qui implores la miséricorde de Dieu pour le monde entier,

Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, pardonne-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu aui enlèves le péché du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous, Seigneur.

Le prêtre: Prie pour nous, sainte Faustine,
L’Assemblée: Afin que nous devenions témoins du message de la Miséricorde dans le monde, par la vie et par la parole.

Prions:
Dieu Miséricordieux, reçois notre louange pour le don de la vie de sainte Faustine et sa mission. Donne-nous, par son intercession, de croître dans la confiance en Toi et dans la charité à l’égard d’autrui. Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

Imprimatur
Jan Zając
évêque auxiliaire de Cracovie
Cracovie, le 5 juin 2008

  • Neuvaines

QUATRE NEUVAINES À SAINTE-FAUSTINE

LA CURIE MÉTROPOLITAINE DE CRACOVIE, IMPRIMATUR DE KAZIMIERZ NYCZ, ÉVÊQUE DE CRACOVIE, LE 22 NOVEMBRE 2003, A ÉTABLI LES QUATRE NEUVAINES SUIVANTES À SAINTE-FAUSTINE.

faustina-kowalska-96-2

I-ère Neuvaine
à sainte Soeur Faustine


I-er jour

La connaissance du mystère
de la Divine miséricorde

Jésus:„Votre vie doit Me prendre pour modèle, depuis la crèche jusqu’à la mort sur la croix. Pénètre Mes mystères et tu découvriras l’abime de Ma miséricorde envers les créatures et Mon insondable bonté – et tu la feras connaître au monde” (P. J. 438).
Sr F.:„O mon Dieu, comme je désire que les âmes sachent que Tu les as créées à cause de Ton amour inconcevable; ô mon Créateur et Seigneur, je sens que j’écarterai le voile du ciel pour que la terre ne doute pas de Ta bonté” (P. J. 483).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer plus profondément dans le mystère de la miséricorde de Dieu, dans l’œuvre de la création, du salut et de la gloire, afin de le faire connaître au monde, comme toi, tu le faisais aussi.


II-ème jour

La contemplation
de la miséricorde au quotidien

Jésus:„Quand tu médites ce que je te dis  dans les profondeurs de ton cœur, tu en retires plus de profit que si tu lisais de nombreux livres. Oh ! Si les âmes voulaient écouter Ma voix quand je parle dans les profondeurs de leur cœur, elles parviendraient rapidement aux sommets de la sainteté” (P. J. 584).
Sr F.:Je ne cherche pas de bonheur en dehors de mon intérieur où Tu demeures. Je me réjouis de Toi à l’intérieur de moi-même, là je demeure sans cesse avec Toi, là est ma plus grande intimité avec Toi, là je demeure en sécurité, là le regard humain ne parvient pas. La Sainte Vierge m’encourage à me comporter de la sorte avec Toi (cf. P. J. 454).

Sainte Faustine, apprends-moi à demeurer avec le Seigneur dans ma propre âme, à écouter Sa voix et à vivre avec Lui à chaque moment de ma vie. Je te demande de m’obtenir la grâce de la contemplation de la miséricorde au quotidien.


III-ème jour

L’attitude
de la confiance envers Dieu

Jésus:„Ma fille, si par toi j’exige que les hommes honorent Ma miséricorde, toi la première, tu dois te distinguer par cette confiance en Ma miséricorde” (P. J. 742). „Ma fille, je t’assure un revenu permanent dont tu vivras. Ton devoir est d’avoir une complète confiance en Ma bonté, et Mon devoir est de te donner tout ce dont tu as besoin. Je me rends Moi-même dépendant de ta confiance ; si ta confiance en Moi est grande, Ma largesse n’aura pas de mesure” (P. J. 548).
Sr F.:„Dieu unique en la Sainte Trinité, je désire T’aimer plus que personne ne T’a jamais aimé, et malgré ma misère et ma petitesse, j’ai ancré ma confiance à une grande profondeur dans l’abime de Ta miséricorde – mon Dieu et mon Créateur. Malgré ma grande misère, je n’ai peur de rien, mais je garde l’espoir de chanter éternellement mon chant de louange” (P. J. 283).

Je te demande, sainte Faustine, d’implorer pour moi la grâce d’une confiance puérile, afin d’accomplir, toujours et à chaque instant, la volonté de Dieu qui est pour nous la miséricorde même.


IV-ème jour

L’attitude de la miséricorde
envers le prochain

Jésus:„Ma fille (…), J’exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour Moi. Tu dois témoigner aux autres la miséricorde, toujours et partout, tu ne peux pas t’en écarter, ni t’excuser, ni te justifier. Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : le premier – l’action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c’est la preuve irréfutable de l’amour envers Moi. De cette manière, l’âme glorifie et honore Ma miséricorde” (P. J. 742).
Sr F.:Mon Jésus, emplis-moi toute entière, afin que je puisse Te refléter ma vie durant. Divinise-moi, pour que mes actes aient une valeur surnaturelle. Fais que j’aie pour chaque âme sans exception, amour, pitié et miséricorde. Ô mon Jésus, chacun de Tes saints reflète en sa personne l’une de Tes vertus, moi, je désire refléter Ton Cœur compatissant et plein de miséricorde, je veux Le glorifier. Que Ta miséricorde, ô Jésus, soit imprimée dans mon cœur et dans mon âme, comme un sceau, ce sera là mon emblème en cette vie et en l’autre (cf. P. J. 1242).

Sainte Faustine, intercède pour moi auprès du Seigneur, pour que ma vie se transforme aussi en miséricorde témoignée à l’autrui à travers les actes, la parole et la prière. Que mes yeux, mes oreilles, mes mains, mes pieds et mon cœur soient miséricordieux.


V-ème jour

La proclamation
du message de la Miséricorde

Jésus:„Dans l’Ancien Testament, J’ai envoyé à Mon peuple des prophètes et avec eux la foudre. Aujourd’hui, je t’envoie vers toute l’humanité avec Ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais Je désire la guérir en l’étreignant sur Mon Cœur miséricordieux. Je n’applique le châtiment que lorsqu’ils M’y forcent eux-mêmes ; Ma main ne prend pas volontiers le glaive de la justice; avant le jour de la justice, j’envoie le jour de la miséricorde” (P. J. 1588).
Sr F.:„O mon Dieu, que tout ce qui est en moi Te vénère, mon Créateur et Seigneur, et par chaque battement de mon cœur, je désire glorifier Ton insondable miséricorde. Je désire parler aux âmes de Ta bonté et les inciter à avoir confiance en Ta miséricorde – c’est ma mission que Toi-même, Seigneur, Tu m’as assignée dans cette vie et dans la vie à venir” (P. J. 1325).

A ton exemple, sainte Faustine, je veux proclamer au monde le message de la Miséricorde à travers le témoignage de vie et parole, pour que ce message parvienne à tous les hommes et qu’il remplisse leurs cœurs d’espérance. Que dans ma vie aussi s’accomplisse la promesse de Jésus : „Les âmes qui propagent la vénération de Ma miséricorde, je les protège durant toute leur vie, comme une tendre mère son nourrisson et à l’heure de la mort, je ne serai pas pour elles un Juge, mais le Sauveur miséricordieux” (P. J. 1075).


VI-ème jour

L’imploration de la miséricorde Divine
pour le monde entier

Jésus:„Ma fille, J’ai incliné Mon Cœur vers tes demandes ; ta tâche et ton devoir sont d’implorer ici sur la terre, la miséricorde pour le monde entier” (P. J. 570). „Tu vas unir tes prières, tes jeûnes, tes mortifications, tes travaux et toutes tes souffrances, à Mes prières, Mon jeûne, Ma mortification, Mon travail, Mes souffrances, et alors ils auront de la force devant Mon Père” (P. J. 531). „Je te fais la dispensatrice de Ma miséricorde” (P. J. 570).
Sr F.:„Ô mon Dieu, je suis consciente de ma mission dans la sainte Église. Mon incessant effort doit être d’obtenir la miséricorde pour le monde. Je m’unis étroitement à Jésus et je me tiens comme une offrande suppliante pour le monde. Dieu ne me refusera rien si je Le supplie par la voix de Son Fils. Mon offrande n’est rien d’ellemême, mais lorsque je l’unis au sacrifice de Jésus-Christ, elle devient toute-puissante et elle peut fléchir la colère divine. Dieu nous aime dans Son Fils, la douloureuse passion du Fils de Dieu est ce qui ne cesse de tempérer la colère de Dieu” (P. J. 482).

Sainte Faustine, je veux implorer la miséricorde pour le monde entier avec toi, surtout pour les pécheurs, mais aussi pour les prêtres et les per- sonnes consacrées, afin qu’eux, par leur sainte vie, conduisent le peuple de Dieu sur les chemins du salut.


VII-ème jour

L’amour
de l’Église – Corps Mystique du Christ

Jésus:„Ma fille, médite la vie divine, telle qu’elle est contenue dans l’Église, pour le salut et la sanctification de ton âme. Médite comment tu profites de ces trésors de grâces, de ces efforts de Mon amour” (P. J. 1758).
Sr F.:„Je cherche à atteindre la sainteté car de cette façon je serai utile à l’Église. Je fais d’incessants efforts dans la vertu, je m’efforce d’imiter fidèlement Jésus, et je dépose dans le trésor de l’Église de Dieu pour le profit des âmes, cette longue suite de vertus quotidiennes, humbles, cachées, presque imperceptibles, mais accomplies avec grand amour. Je sens intérieurement comme si j’avais la responsabilité de toutes les âmes, je sens bien que je vis non seulement pour moi, mais pour toute l’Église” (P. J. 1505).

En sachant gré des dons de la miséricorde Divine au sein de l’Église, j’aimerais, comme toi, sainte Faustine, en profiter, pour devenir saint et par la sainteté attirer d’autres âmes vers les sources de la Divine miséricorde.


VIII-ème jour

La rencontre avec Jésus
dans les saints sacrements

Jésus:„Ah, combien il M’est douloureux que les âmes s’unissent si peu à Moi au cours de la sainte Communion. J’attends les âmes, mais elles sont indifférentes envers Moi. Je les aime si tendrement et si sincèrement, et elles se défient de Moi. Je veux les combler de grâces – elles ne veulent pas les accepter. Elles Me traitent comme quelque chose de mort et pourtant j’ai le cœur plein d’amour et de miséricorde. Afin que tu connaisses ne serait-ce qu’un peu Ma douleur, imagine la plus tendre des mères qui aime beaucoup ses enfants, mais ces enfants méprisent l’amour de leur mère ; considère sa douleur, personne ne peut la consoler. Ce n’est là qu’une bien pâle image et une faible ressemblance de Mon amour” (P. J. 1447).
Sr F.:„Jésus, il est encore un secret en ma vie – le plus profond, mais le plus cher – c’est Toi-même sous l’espèce du pain, lorsque Tu viens dans mon cœur. Là est tout secret de ma sainteté. Là mon cœur uni au Tien ne fait plus qu’un avec Lui, là n’existe plus aucun secret car tout ce qui est Tien – est mien, et tout ce qui est mien – est Tien. Voilà la toute-puissance et le miracle de Ta miséricorde” (P. J. 1489). „Tout ce qu’il y a de bon en moi – c’est la sainte Communion qui l’a fait, c’est à elle que je dois tout. Je sens que ce saint feu m’a complètement transformée. Oh! combien je me réjouis d’être une demeure pour Toi Seigneur, mon cœur est un sanctuaire où Tu séjournes continuellement” (P. J. 1392).

Sainte Faustine, je te demande de m’implorer la grâce d’une foi vive, afin que chaque sacrement soit pour moi un lieu privilégié de rencontrer Jésus, et que l’Eucharistie soit le centre de ma vie, en la transformant en charité.


IX-ème jour

La dévotion à la Sainte Vierge

Ste
Vierge:
„Votre vie doit être semblable à la mienne, douce, cachée, unissezvous sans cesse à Dieu, vous devez intercéder pour l’humanité et préparer le monde à la seconde venue de Dieu” (P. J. 625).
Sr F.:„Ô douce Mère de Dieu, sur Toi je modèle ma vie, Tu es pour moi la lumineuse aurore, en Toi je sombre avec ravissement. O Mère, Vierge Immaculée, en Toi se reflète pour moi le rayon de Dieu. Tu m’apprends comment aimer le Seigneur au milieu des orages, Tu es mon bouclier et ma protection contre l’ennemi” (P. J. 1232).

Sainte Faustine, fille la plus fidèle de Notre-Dame de la Miséricorde, cache-moi sous Son manteau pour qu’Elle me mène vers Jésus, qu’Elle m’apprenne à participer à sa vie et à Sa mission de révéler au monde la miséricorde du Père céleste. J’aimerais – comme la Sainte Vierge – donner aux hommes la Miséricorde Incarnée et préparer le monde à Sa seconde arrivée.

téléchargement


II-ème Neuvaine
à sainte Soeur Faustine
pour connaître
le mystère de la miséricorde Divine


I-er jour

La connaissance de Dieu

Je réfléchissais sur la Sainte Trinité, sur l’essence de Dieu. Je voulais absolument approfondir et connaître qui est ce Dieu. Subitement, mon esprit fut comme ravi dans l’autre monde, je vis une clarté inaccessible où brillaient comme trois sources de lumière que je ne pouvais comprendre. Soudain de cette mer de lumière inaccessible, sortit notre bienaimé Sauveur, dans une beauté inconcevable, ses plaies resplendissantes. Et de cette clarté une voix se fit entendre : Ce qu’est Dieu dans son être, personne ne le saisira en profondeur, ni l’esprit angélique, ni l’esprit humain. Prends connaissance de Dieu par la contemplation de Ses attributs (cf. P. J. 30). Le Seigneur m’accorda de nombreuses lumières dans la connaissance de Ses attributs. Le premier attribut – c’est Sa sainteté, le deuxième c’est Sa justice qui atteint les choses dans leur essence, et le troisième attribut c’est l’amour et la miséricorde. J’ai compris que l’amour et la miséricorde sont le plus grand attribut. Ils unissent la créature au Créateur (cf. P. J. 180).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans en le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


II-ème jour

La miséricorde de Dieu
dans la création des Anges

„Dieu, qui en Toi-même es bonheur et qui n’as nul besoin des créatures pour ce bonheur, car Tu es en Toi-même la plénitude de l’amour, cependant dans Ton infinie miséricorde Tu appelles à l’existence les créatures et Tu leur donnes part à Ton bonheur éternel et à Ton éternelle vie intérieure dont Tu vis, Un Seul Dieu en Trois Personnes. Dans Ton insondable miséricorde, Tu as créé les esprits angéliques et Tu les as admis dans Ton amour, dans Ta divine intimité. Tu les as rendus capables de l’amour éternel ; quoique Tu les aies comblés, Seigneur, si généreusement de l’éclat de la beauté et de l’amour, Ta plénitude n’en pas été diminuée pour autant, o Dieu, et leur beauté et leur amour ne T’ont en rien complété, car Tu es tout en Toi-même. Et si Tu leur as donné part à Ton bonheur et Tu leur permets exister et de T’aimer, c’est uniquement l’abîme de Ta miséricorde” (P. J. 1741).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


III-ème jour

La miséricorde Divine
dans la création du monde

„Ô Dieu, avec quelle largesse Ta miséricorde est-elle répandue, et Tu as fait tout ceci pour l’homme. Oh ! Combien Tu dois aimer cet homme, puisque Ton amour est si actif pour lui. Ô mon Créateur et mon Seigneur, je vois partout les traces de Ta main et le sceau de Ta miséricorde qui entoure tout ce qui est créé” (P. J. 1749). „Je T’adore pour toutes les œuvres de Tes mains dans lesquelles apparaissent tant de sagesse, de bonté et de miséricorde ; ô Seigneur, Tu as semé tant de beauté par toute la terre, et elle me parle de Ta beauté” (P. J. 1692).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


IV-ème jour

La miséricorde Divine
dans la création des hommes

„Dieu, qui par Ta miséricorde as daigné appeler le genre humain du néant à l’existence, Tu l’as comblé des largesses de la nature et de la grâce. Mais cela paraissait encore trop peu pour Ta bonté. Toi Seigneur, dans Ta miséricorde, Tu nous donnes la vie éternelle. Tu nous admets à Ton bonheur éternel et Tu nous fais participer à Ta vie intérieure, et Tu le fais uniquement à cause de Ta miséricorde. Tu nous combles ainsi de Ta grâce, uniquement parce que Tu es bon et plein d’amour. Nous n’étions pas du tout nécessaires à Ton bonheur, Seigneur, mais Tu veux partager Ton propre bonheur avec nous” (P. J. 1743).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


V-ème jour

La miséricorde Divine
dans le mystère de l’Incarnation

„Dieu, qui n’as pas détruit l’homme après sa chute, mais dans Ta miséricorde, Tu lui as pardonné, pardonné d’une manière divine, c’est-à-dire non seulement Tu lui as remis sa faute, mais encore Tu l’as comblé de toutes les grâces. La miséricorde T’a poussé à daigner descendre jusqu’à nous et à nous tirer de notre misère (…) et l’inconcevable miracle de Ta miséricorde a lieu, ô Seigneur. Le Verbe se fait chair – Dieu a habité parmi nous, le Verbe Divin – la Miséricorde Incarnée. Tu nous as élevés vers Ta Divinité par Ton abbaissement ; c’est là l’excès de Ton amour, c’est l’abîme de Ta miséricorde. Le ciel s’étonne de cet excès de Ton amour, mais plus personne maintenant n’a peur de s’approcher de Toi. Tu es le Dieu de miséricorde, Tu as pitié de la misère, Tu es notre Dieu et nous, Ton peuple. Tu es notre Père et nous, Tes enfants par la grâce ; que Ta miséricorde soit louée parce que Tu as daigné descendre chez nous” (P. J. 1745).
Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


VI-ème jour

La miséricorde Divine
dans l’œuvre de la Rédemption

„Dieu, qui pourrais d’un mot sauver des milliers de mondes, un soupir de Jésus donnerait satisfaction à Ta justice, mais Toi, ô Jésus, Tu T’es chargé Toi-même, uniquement par amour pour nous, d’une si terrible passion. La justice de Ton Père aurait été fléchie par Ton seul soupir et Ton anéantissement est uniquement l’œuvre de Ta miséricorde et de Ton inconcevable amour (…). Au moment de Ton agonie sur la croix, à ce moment même, Tu nous as donné la vie éternelle ; en laissant ouvrir Ton saint côté, Tu nous as ouvert l’inépuisable source de Ta miséricorde ; Tu nous as donné ce que Tu as de plus cher : le sang et l’eau de Ton Cœur. Telle est la toute-puissance de Ta miséricorde, d’elle provient toute grâce pour nous” (P. J. 1747).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


VII-ème jour

La miséricorde Divine
dans le mystère de la sainte Église

„Toi, ô Seigneur ; en quittant cette terre, Tu as voulu rester avec nous, Tu T’es laissé Toi-même dans le Sacrement de l’Autel, et Tu nous as largement ouvert Ta miséricorde. Il n’existe pas de misère qui puisse T’épui- ser ; Tu as appelé tout le monde à cette source d’amour, à cette source de divine compassion. C’est là le temple de Ta miséricorde, là le remède à nos faiblesses ; c’est vers Toi, source vive de miséricorde, que tendent toutes les âmes : certaines – assoiffées de Ton amour comme des cerfs, d’autres – pour laver la blessure de leurs péchés ; d’autres encore – pour puiser des forces, affaiblies par la vie” (P. J. 1747).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


VIII-ème jour

La miséricorde Divine
dans l’union de l’homme avec Dieu

Mon Créateur et mon Seigneur, Ta bonté m’a encouragée à Te parler – Ta miséricorde fait disparaître l’abîme qui existe entre nous, qui sépare le Créateur de Sa créature. Parler avec Toi, ô Seigneur, est le délice de mon cœur ; je trouve en Toi tout ce que mon cœur peut désirer. Là Ta lumière éclaire mon esprit et le rend capable de Te connaître toujours plus profondément. Là, sur mon cœur se déversent des torrents de grâces, là mon âme puise la vie éternelle. Ô mon Créateur et mon Seigneur, au-dessus de tous ces dons Toi, Tu Te donnes Toi-même à moi, et Tu T’unis étroitement avec Ta misérable créature. Pour cette nconcevable bonté, je T’adore, mon Créateur et mon Seigneur, de tout mon cœur et de toute mon âme (cf. P. J. 1692).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.


IX-ème jour

La miséricorde Divine
dans la vie éternelle

„J’étais en esprit au ciel et j’ai vu ses beautés inimaginables et le bonheur qui nous attend après la mort. J’ai vu comme toutes les créatures rendent perpétuellement honneur et gloire à Dieu ; j’ai vu combien est grand le bonheur en Dieu, qui se déverse sur toutes les créatures, les rendant heu- reuses. (…) Je comprends maintenant saint Paul qui a dit : « Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui L’aiment » (…) Oh ! heureuse est l’âme qui déjà sur terre jouit de Ses égards particuliers, et ce sont des âmes petites et humbles” (P. J. 777-778).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine et de le contempler au quotidien, afin que ma vie devienne un vif reflet de ce plus grand attribut de Dieu.

images (1


III-ème Neuvaine
à sainte Soeur Faustine
pour demander la grâce
d’une confiance puérile


Dans la neuvaine
nous implorons la confiance
et les vertus qui conditionnent
la confiance puérile en Dieu


I-er jour


Bienheureux qui ont mis toute leur confiance en Dieu

Jésus:„L’âme qui fait confiance à Ma miséricorde est la plus heureuse car je prends Moi-même soin d’elle” (P. J. 1273). „Je la comble de Ma confiance et je lui donne tout ce qu’elle demande” (P. J. 453).
Sr F.:„Je ne comprends pas comment on peut ne pas avoir confiance en Celui qui peut tout ; avec Lui tout ; sans Lui – rien. Lui, le Seigneur, ne permettra ni n’admettra la honte de ceux qui ont mis toute leur confiance en Lui” (P. J. 358).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce d’une confiance puérile envers Dieu, Celui qui peut tout, qui est toute Sagesse et qui aime d’un amour infini.


II-ème jour


La confiance – comme réponse à la connaissance
du mystère de la miséricorde Divine

Jésus:„Tout ce qui existe est contenu dans les entrailles de Ma miséricorde, plus profondément que l’enfant dans le sein de sa mère. Oh ! Combien douloureusement Me blesse l’incrédulité en Ma bonté. Ce sont les péchés de méfiance  qui Me blessent le plus douloureusement”  (P. J. 1076).
Sr F.:„Je sais maintenant que même les âmes élues et avancées dans la vie religieuse ou sacerdotale n’ont pas le courage de s’abandonner complètement à Dieu, et c’est parce que peu d’âmes connaissent la grande, l’insondable miséricorde de ce Dieu, Sa grande bonté” (P. J. 731).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de pénétrer toujours plus profondément dans le mystère de la miséricorde Divine, de me faire connaître la bonté de Dieu, d’avoir confiance en Lui et de ne pas Le blesser par ma méfiance.


III-ème jour


La foi

Jésus:„Ce que toi, tu vois en réalité, ces âmes le voient par la foi. Oh ! combien leur grande foi M’est agréable. (…) Pour que je puisse agir dans l’âme, cette âme doit avoir la foi” (P. J. 1420).
Sr F.:„Je prie ardemment le Seigneur qu’Il daigne fortifier ma foi, pour que je ne me conduise pas dans la grissaille de la vie quotidienne selon des dispositions humaines, mais selon l’esprit. Oh ! Comme tout retient l’homme à terre, mais la foi vive garde l’âme dans les sphères supérieures et remet l’amour propre à la place qui lui est due – c’est-à-dire la dernière” (P. J. 210).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la foi vive et forte, afin que je connaisse l’amour miséricordieux de Dieu envers les créatures, car plus je Le connais, plus j’aurai confiance en Lui.


IV-ème jour

L’espérance

Jésus:„Que les plus grands pécheurs mettent leur espoir en Ma miséricorde. (…) Les âmes qui s’adressent à Ma  miséricorde me réjouissent. A de telles âmes J’accorde des grâces bien au-dessus de leurs désirs” (P. J. 1146).
Sr F.:„Même si j’avais eu sur la conscience les péchés du monde entier, ainsi que ceux de toutes les âmes condamnées, je n’aurais cependant pas douté de la bonté divine, mais sans réfléchir, je me jetterais dans l’abime de la miséricorde divine, toujours ouvert pour nous, et le cœur brisé je me jetterais à Ses pieds, m’abandonnant complètement à Sa sainte volonté qui est la miséricorde même” (P. J. 1552).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir la grâce de l’espérance inébranlable, afin que je puisse toujours compter sur le pardon et l’aide de la grâce de Dieu en chaque situation, surtout aux moments difficiles.


V-ème jour

L’amour

Jésus:„Je ne suis qu’amour et miséricorde ; il n’y pas de misère qui puisse se mesurer à Ma miséricorde, ni de misère qui puisse en venir à bout puisqu’au moment de se communiquer – Ma miséricorde s’amplifie”  (P. J. 1273). „L’amour M’a fait venir et l’amour Me retient. Si tu savais, Ma fille, comme sont grands le mérite et la récompense pour un acte de pur amour envers Moi, tu mourrais de joie. Je te le dis pour que perpétuellement tu t’unisses à Moi par l’amour” (P. J. 576).
Sr F.:„L’amour, l’amour et encore une fois l’amour de Dieu, il n’y a rien qui lui soit supérieur, ni au ciel, ni sur la terre. La plus grande grandeur c’est – aimer Dieu, la véritable grandeur est dans l’amour de Dieu, la vraie sagesse c’est – aimer Dieu. Tout ce qui est grand et beau – est en Dieu ; en dehors de Dieu, il n’y a ni beauté ni grandeur” (P. J. 990).

Sainte Faustine, je te demande de m’implorer la grâce d’une charité ardente envers Dieu, de L’aimer au-dessus de tout.


VI-ème jour

L’humilité

Jésus:„Ce n’est pas dans les grandes bâtisses, ni dans les constructions magnifiques, mais dans un cœur pur et humble que je trouve plaisir”  (P. J. 532). „Les torrents de Ma grâce inondent les âmes humbles. Les orgueilleux sont toujours dans la misère et la pauvreté car Ma grâce se détourne d’eux pour aller vers les âmes humbles” (P. J. 1602).
Sr F.:„Oh ! qu’elle est belle l’âme humble (…). A cette âme Dieu ne refuse rien, une telle âme est toute-puissante, elle influence le sort du monde entier ; Dieu élève une telle âme jusqu’à Son trône, plus elle s’humilie, plus Dieu se penche vers elle, la suit de ses grâces et l’accompagne à chaque moment de sa toute-puissance. Cette âme est très profondément unie à Dieu” (P. J. 1306).

Sainte Faustine, je te demande de m’implorer la grâce d’une vraie humilité, de savoir accepter la verité sur Dieu, sur le monde et sur moi-même et de devenir confiant comme un enfant envers le Père céleste, de reconnaître ma dépendance à Lui – mon Créateur et Sauveur.


VII-ème jour

La contrition

Jésus:„Je suis trois fois saint et j’ai du dégoût pour le plus petit péché. Je ne peux aimer une âme souillée par le péché, mais lorsqu’elle se repent, il n’y a pas de limites à la largesse que j’ai envers elle. Ma miséricorde l’enveloppe et la justifie. Je poursuis de Ma miséricorde les pécheurs sur tous leurs chemins et Mon cœur se réjouit quand ils reviennent vers Moi” (P. J. 1728).
Sr F.:„Ce qui me fait le plus souffrir, c’est quand je rencontre l’hypocrisie. Je comprends maintenant, mon Sauveur, que Tu aies si sévèrement reproché aux Pharisiens leur hypocrisie. Avec les pécheurs endurcis Tu T’es comporté avec plus de bienveillance lorsqu’ils revenaient vers Toi tout contrits” (P. J. 1579).

Sainte Faustine, je te demande d’implorer pour moi la grâce d’une contrition fervente après avoir commis le péché et même pour la moindre infidélité ; cela faisait tellement souffrir Jésus. Que la contrition de mon cœur obtienne le pardon de tous mes péchés, qu’elle fortifie ma confiance en la Miséricorde Divine.


VIII-ème jour

L’accomplissement
de la volonté de Dieu

Jésus:„C’est par la patiente soumission à Ma volonté, que tu Me rends la plus grande gloire, et toi-même, tu gagnes un si grand mérite que ni par les jeûnes, ni par aucune mortification tu n’obtiendras par cela. Sache, Ma fille que si tu soumets ta volonté à la Mienne, tu t’attires Ma grande prédilection; ton sacrifice M’est agréable et plein de douceur, je Me complais en lui, il a de la puissance” (P. J. 904).
Sr F.:„Le Seigneur m’a donné la lumière d’une plus profonde connaissance de sa volonté, et à la fois celle de m’abandonner entièrement à cette sainte volonté de Dieu. Cette lumière m’a confirmée en une profonde tranquillité, me faisant comprendre que je ne dois rien craindre, en dehors du péché. Tout ce que Dieu permettra pour moi, je l’accepte en un total abandon à Sa sainte volonté. Peu importe où Il me mettra, je
m’efforcerai fidèlement d’accomplir Sa sainte volonté ainsi que tous Ses désirs, autant que cela sera en mon pouvoir, cette volonté de Dieu serait-elle pour moi dure et difficile (cf. P. J. 1394), qui est pour moi la miséricorde même (cf. P. J. 1552).

Sainte Faustine, je te demande d’obtenir pour moi la grâce d’un accomplissement fidèle de la volonté Divine toujours et partout, pour témoigner ainsi de ma confiance envers Dieu.


IX-ème jour

Le récipient de la confiance

Jésus:„Les grâces de Ma miséricorde se puisent à l’aide d’un unique moyen – et c’est la confiance. Plus sa confiance est grande, plus l’âme reçoit. Les âmes d’une confiance sans borne Me sont une grande joie, car Je verse en elles le trésor entier de Mes grâces” (P. J. 1578).
Sr F.:„O Seigneur, mon Amour, je Te remercie pour ce jour, de m’avoir permis de puiser des trésors de grâces à la source de Ton insondable miséricorde. Ô Jésus, non seulement aujourd’hui, mais à tout instant, je puise tout de Ton insondable miséricorde, tout ce que l’âme et le corps peuvent désirer” (P. J. 1178).

Sainte Faustine, je te demande de m’obtenir une grande capacité de confiance, pour puiser les grâces non seulement pour moi, mais aussi pour la sainte Église, pour notre Patrie et le monde entier, et en particulier pour les âmes qui ont perdu la confiance en la miséricorde Divine.

cq5dam.thumbnail.cropped.361.203


IV-ème Neuvaine
à sainte Soeur Faustine
pour demander la grâce
d’être transformé en miséricorde


I-er jour

Jésus:„Toute âme devrait refléter Ma miséricorde” (P. J. 1148). „Sois toujours miséricordieuse, comme Moi je suis miséricordieux. Aime tout le monde, pour l’amour de Moi, même tes pires ennemis, pour que Ma miséricorde puisse se refléter dans toute sa plénitude en ton cœur” (P. J. 1695).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


II-ème jour

Jésus:„J’exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour Moi. Tu dois témoigner aux autres la miséricorde, toujours et partout, tu ne peux pas t’en écarter, ni t’excuser, ni te justifier” (P. J. 742).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


III-ème jour

Jésus:„Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : le premier – l’action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c’est la preuve irréfutable de l’amour envers Moi. (…) Même la foi la plus forte ne sera rien sans l’action” (P. J. 742).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


IV-ème jour

Jésus:„Regarde en Mon cœur miséricordieux et reflète sa pitié dans ton propre cœur et dans tes actes, pour que toi, qui annonces au monde Ma miséricorde, tu en brûles toi-même” (P. J. 1688).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


V-ème jour

Jésus:„Sache que tout le bien que tu feras à une âme quelconque, je l’accepterai comme si tu Me l’avais fait à Moi-même” (P. J. 1768).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


VI-ème jour

Jésus:„Écris ceci pour nombre d’âmes qui, parfois, se font du souci de ne pas avoir les moyens matériels de faire un acte de miséricorde. Cependant, combien plus grand est le mérite de la miséricorde de l’esprit pour laquelle il ne faut avoir ni autorisation ni trésor, elle est accessible à toute âme” (P. J. 1317).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


VII-ème jour

Jésus:„J’ai besoin d’une offrande faite par amour, car ceci seul importe pour Moi. Les dettes dont le monde M’est redevable sont bien grandes, les âmes pures peuvent les acquitter par leurs sacrifices, en faisant miséricorde en esprit” (P. J. 1316).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


VIII-ème jour

Jésus:„Je désire que ton cœur soit la demeure de Ma miséricorde. Je désire que cette miséricorde se répande sur le monde entier par ton cœur. Que quiconque t’approchera ne te quitte pas sans cette confiance en Ma miséricorde que je désire tant pour les âmes” (P. J. 1777).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).


IX-ème jour

Jésus:„Si l’âme ne fait aucun acte de miséricorde quel qu’il soit, elle n’obtiendra pas miséricorde au jour du jugement. Oh ! si les âmes savaient amasser les trésors éternels, elles ne seraient pas jugées – elles devanceraient Mon jugement par la miséricorde” (P. J. 1317).

Jésus Miséricordieux, en usant des paroles de sainte Faustine et avec elle, je Te demande de transformer ma vie en miséricorde. „Je désire me transformer tout entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne jamais ni ne juge d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et que je lui vienne en aide. Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun un mot de consolation et de pardon. Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes. Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est de rendre service à mon prochain. Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux, qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. (…) Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout” (P. J. 163).

Imprimatur
Jan Zając
évêque auxiliaire de Cracovie
Cracovie, le 5 juin 2008

  • Acte de Consécration à la Miséricorde Divine
thumbnail_IMG_20191214_055432.jpg

Acte de Consécration à la Miséricorde Divine

Nous vous consacrons toute notre vie depuis ce jour sans réserve. Entre vos mains, nous abandonnons notre passé, notre présent, notre avenir.
Jésus, nous te demandons à partir de ce jour de prendre soin de cette famille.
Aide-nous à être de vrais enfants de Dieu et des enfants de ta mère bénie Marie.
Grâce à cette image, que votre miséricorde divine triomphe sur toutes les forces de mal, dans le monde entier.
Que tous ceux qui la vénèrent ne périssent jamais.
Que ce soit leur joie de vivre, leur espérance à l’heure de la mort et leur gloire dans l’éternité.
C’est ce que nous demandons, par le Christ Notre Seigneur. Amen.


Jésus, j’ai confiance en toi

Signé par ceux qui vivent dans cette maison et croient en la Miséricorde Divine en ce …….. jour de ……. 2020


Sainte Faustine, priez pour nous


  • Acte quotidien de Consécration à Jésus Miséricordieux

Jésus, nous vous consacrons ce nouveau jour avec grande confiance. Par cette image que nous vénérons aujourd’hui, que votre Divine Miséricorde triomphe sur les puissances du mal dans notre vie. Amen. Jésus, j’ai confiance en toi.


Prières de guérison à la Divine Miséricorde

O Seigneur, voici ici devant vous une âme qui existe dans ce monde afin de vous permettre d’exercer votre admirable miséricorde et de la manifester devant le ciel et la terre. D’autres peuvent vous glorifier par leur fidélité et leur persévérance, mettant ainsi en évidence la puissance de votre grâce. Que vous êtes doux et généreux envers ceux qui vous sont fidèles!
Néanmoins, je vous glorifierai en faisant connaître à d’autres votre bonté envers les pécheurs et en leur rappelant que votre miséricorde est au dessus de toute malice, que rien ne peut l’épuiser et qu’aucune rechute, aussi honteuse ou criminelle soit-elle, ne devrait permettre au pécheur de désespérer de votre pardon.
Je vous ai offensé gravement, ô bien-aimé Rédempteur, mais ce serait encore pire si je vous offensais en pensant que vous manqueriez de bonté pour me pardonner. Je préférerais être privé de tout que de la CONFIANCE que j’ai en votre Miséricorde.
Si je tombais cent fois plus qu’actuellement, je continuerais à faire confiance à votre Miséricorde.

Prière de Saint Claude de la Colombière


Prière de guérison pour tous les malades

Jésus, que ton sang pur et sain circule dans mon organisme malade, et que ton corps pur et sain transforme mon corps faible et malsain, et qu’une vie saine et vigoureuse coule en moi, si c’est vraiment ta sainte volonté. Et dans votre infinie miséricorde et par la puissante intercession de B.V. Mère, Saint Joseph, Saint Antoine et Sainte Faustine. Amen


Prière au divin médecin pour toute guérison (adapté de la prière de sainte Faustine de la miséricorde divine)

Oh Jésus, notre divin médecin, vous êtes notre docteur, chirurgien, médecin, psychiatre et conseiller, parce que vous êtes notre Sauveur et notre Dieu. Que votre sang sacré et précieux que vous avez versé sur la croix et que vous nous permettez d’offrir dans la messe et de partager la sainte communion (que nous avons / j’ai reçu maintenant) soit versé et circule dans mon / notre esprit malsain, déprimé, infecté (cancéreux), défectueux, (faible et solitaire), corps (cerveau, cœur, système nerveux, système sanguin….) et âme et que Votre Précieux Sang guérisse et transforme mon esprit malade, corps et esprit et que votre Saint Corps me donne / nous donne une vie sainte et paisible, saine et vigoureuse, selon votre Sainte Volonté, dans votre Miséricorde Infinie et confiant dans l’intercession de la Bienheureuse Vierge, Mère des douleurs, Saint Joseph, tous vos apôtres et martyrs et sainte Antoine de Padoue, sainte Thérèse de Lisieux, sainte Faustine de la Miséricorde divine, saint Padre Pio, sainte Lucie, saint Blaise, saint Pérégrin et sainte Mère Thérèsa, Saint Kateri et St Alphonsa ; dans la guérison sainte et le nom puissant de Jésus.



  • Inspirations du Petit Journal

  • Sainte Faustine a rencontré l’enfant Christ la veille de Noël en 1937

PJ 1441. À mon arrivée à la Chapelle, dès le début de la Messe de Minuit, je me suis toute plongée en un profond recueillement au cours duquel je vis la Crèche de Bethléem emplie d’une grande clarté. La Très Sainte Vierge enveloppait Jésus dans un lange toute pénétrée d’un grand amour ! Saint Joseph cependant dormait encore ; ce n’est que lorsque La Sainte Vierge eût déposé Jésus dans la Crèche, qu’à ce moment la clarté de Dieu éveilla Joseph qui se mit aussi à prier. Peu de temps après, je suis demeurée en tête-à-tête avec l’Enfant Jésus qui me tendait Ses petits bras et je compris bien que c’était pour que je Le prenne dans les miens. Il blottit Sa tête sur mon cœur et me fit comprendre de Son regard profond qu’Il se trouvait tout proche de mon cœur


  • 25 décembre 1936 – Messe de minuit
PJ 845. 25. XII.1936. La Messe de Minuit. Pendant la Sainte Messe la présence de Dieu m’était perceptible. Un moment avant l’Elévation, je vis la Vierge, le Petit-Jésus et le bon Joseph. La Très Sainte Mère me dit ces paroles : « Ma fille, Faustine, prends mon trésor le plus cher ! » Et Elle me tendit son tout-petit Jésus. Quand je pris Jésus dans mes mains, mon âme éprouva une joie tellement indicible que je ne suis pas en état de la décrire. Mais, chose étrange, après un moment Jésus devint terrible, affreux à voir, grand et douloureux, et la vision disparut. Bientôt il fallut aller à la Sainte Communion. Quand je reçus le Seigneur Jésus dans la Sainte Communion, toute mon âme se mit à trembler sous l’influence de la présence de Dieu.

Le lendemain j’ai vu le Divin Enfant un court moment durant l’Elévation